Lac Victoria

 
 
 
 
Voir la carte

Contrairement aux deux autres grands lacs, le Victoria n'est pas inclus dans la faille africaine mais dans une cuvette d'environ 300 kms de diamètre. Sa profondeur maximale est de 80 m ce qui est peu par rapport à ses deux grands voisins.
Toute sa moitié Sud est bordée par la Tanzanie, le Nord-Ouest par l'Ouganda, enfin le Nord-est appartient au Kenya.
L'exutoire du lac se situe au Nord à Jinja où nait le Nil Victoria qui rejoint le lac Kyoga puis le lac Albert avant de rejoindre le Nil et se jeter dans la Méditerranée.

L'eau du lac : (sources : http://www.victoriancichlids.de)
Conductivité : 60 à 150 µS/cm - pH : 7 à 9- Tac : 3.5 à 5°f - TH : 2 à 14 °f
Température : 21 à 30 °C

Le lac a semble-t-il été entièrement asséché voici environ 12000 ans ce qui signifie que les espèces qui le peuplent actuellement ont évolué en un laps de temps très court vraisemblablement à partir de populations résiduelles occupant des marres ou petits cours d'eau.
Les population piscicoles ont énormément souffert depuis une cinquantaine d'années de l'introduction à des fins alimentaires de la Perche du Nil qui a entièrement décimé certaines espèces pélagiques ou sabulicoles. Par contre les espèces pétricoles ont certainement moins souffert de la présence du prédateur. Toutefois le lac est sérieusement menacé par la surpopulation et la déforestation de ses rives. Les eaux sont devenues beaucoup moins claires, certaines zones sont envahies par les jacinthes ; le milieu est en grâve danger. Toutefois des études récentes montrent que la surpêche de la perche du Nil provoque la réapparition de certaines populations de poissons !
C'est un lac assez peu connu du point de vue aquariophile en raison des exportations qui restent sporadiques.
Peu d'espèces (comparativement aux autres grands lacs) sont disponibles sur le marché aquariophile.
On intègre également dans le groupe d'espèces "Victoria" les espèces originaires des lacs voisins : Kyoga, Albert, etc.