BDE 2018
Toussaint 2018

Retour


BDE c'est quoi ?
                                                                                                    

BDE c'est "Brothers, Daedalus, Elfinstone". En 2010 j'avais déjà effectué quasiment la même croisière, mais sans les Brothers. J'ai également plongé sur Elfinstone en 2011 lors d'une sortie à la journée.

Daedalus et les Brothers sont des récifs ou ilots situés très au large et donc inaccessibles en sortie à la journée. Ils sont réputés pour leurs tombants mais aussi, et surtout, pour les requins qui fréquentent leurs eaux.

Cette année encore je suis parti avec Loic et Omer, il ne restait que trois places libres au mois de juin lors de la réservation ! Nous partons avec Seafari sur l'Odyssey, un superbe bateau, grand et confortable.

Après deux plongées sur les récifs de Abu Dabad, histoire de bien recaler le lestage, nous devions partir vers le Nord, vers les Brothers. Mais durant la nuit le vent a souflé très fort, la houle était forte. Le matin nous nous réveillons au Sud, au pied du phare de Daedalus. Le capitaine a joué la sécurité.

Jour 2 : Les bateaux de plongeurs sont nombreux autour de Daedalus !

Le ciel est voilé.

C'est le début des ennuis avec l'APN  qui se bloque à - 40  je ne peux pas photographier un superbe requin-marteau qui passe tout près ! Même problème pour Loic !!! Nous voyons passer les premiers requins longimanus.


Jour 3 :

Nous nous réveillons à Elfinstone, récif bien connu au large de Marsa Alam.
La première plongée est un peu foirée car, alors que nous attendons le groupe à - 30 m sur le plateau Nord pour chercher les requins, Mamie se paume et notre guide doit quasiment vider son bloc pour la récupérer !!!

La deuxième plongée est plus réussie avec tortues et longimanus tout près

Le soir plongée au crépuscule à Abu Dabad, je retrouve une épave vue en 2010... elle a mal vieilli !! Une belle raie aigle se laisse admirer.


ci-dessous la flotte des plongeurs à Daedalus !!!
 

Jours 4 et 5 : Nous sommes remontés au Nord pour atteindre les deux ilots des Brothers.

Première plongée sur l'épave du Numidia... tiens ! ya de l'eau dans le caisson de l'APN ! Ca marche beaucoup moins bien !!! Il s'est sans doute ouvert lors de la bascule arrière. C'est foutu, je n'ai plus qu'à compter sur mes petits camarades pour ramener des souvenirs visuels. Le point positif c'est que, débarrassé de l'apn, je fais des plongées beaucoup plus tranquilles.

Ces ilots sont réputés pour leurs requins, les longi vont nous faire la fête, j'en vois 5 (peut-être 6) en même temps autour du bateau. Il y a aussi des Baracudas, des thons, carangues, les tombants sont somptueux. On se régale.
On voit aussi mais de loin un requin gris et un Requin-renard, farouches ils ne se laissent que deviner.

Le temps se gâte, la houle passe au Sud, le bateau ne peut vraiment s'amarer. Le deuxième jour il est proche de taper le récif, il doit dégager rapidement avant d'avoir récupéré tous les plongeurs. Les zodiacs s'en chargeront dans la houle.

Nous quittons les lieux, l'orage gronde vers le Sud, les éclairs illuminent le ciel. Nous apprendrons plus tard que ça a été très dur sur Daedalus, le Nemo de Dune a dû couper ses amarres en catastrophe. Un bateau italien s'est échoué sur les Rocky !

Jour 6 : Nous nous réveillons près de Elfinstone que nous rejoignons ensuite pour y plonger à nouveau.

Nous terminerons le séjour dans une petite baie au sud de Port-Galhib, Marsa Shuna, où nous ferons notre dernière plongée, peu profonde, dans un biotope très différent puisqu'il s'agit de grands herbiers plantés dans le sable. L'eau n'est pas excessivement claire mais nous trouvons de grosses tortues vertes et des raies pastenagues de belle taille.


Le phare de Big Brother (ci-dessus)

et Little Brother (ci-dessous)



Si ce séjour a été une belle réussite pour les requins, j'ai quand même été très surpris de voir assez peu de poissons de tailles  "moyenne", type poissons-papillons, poissons-peroquets, poissons-chirurgiens. La Mer Rouge est-elle en train de se dépeupler ? Le nombre important de plongeurs en est-il la cause ?


Diaporama :


 

  

vidéo.... ultérieurement !!!

Philippe Burnel, 2018