Saint-Malo

La cité corsaire
Perle de la côte d'Emeraude


RETOUR
Je vous propose ici un petit tour à Saint-Malo, ville de mes origines maternelles et où je me rends régulièrement. Ses célèbres grandes marées font que les paysages changent d'heure en heure, faisant apparaître ou disparaître les rochers, les plages. Un spectacle sans cesse renouvelé. Les lumières y sont également changeantes : brume, ciel bleu, tempêtes, couchers de soleil resplendissants, mer couleur émeraude. Tout y est pour satisfaire les yeux.
Son passé est riche, patrie de grands marins : Jacques Cartier, Robert Surcouf, René Duguay-Trouin mais aussi de Maupertuis et François René de Chateaubriand qui, depuis le Grand-Bé, veille sur la ville.

Le seul défaut des malouins ? Ils sont TRES chauvins, et ils peuvent l'être...

Malouin d'abord, Breton ensuite... et Français s'il en reste
Ni Français, ni Breton, Malouin suis
sont les dictons de la cité, souvenirs de la République de Saint-Malo (1590-1594) car, oui, la ville fut indépendante.


J'ajouterai sans doute progressivement des photos, j'en ai des centaines mais la majorité ne me plait pas. Il faudra en refaire

On pourra aussi se reporter à la page des "panoramas de Saint-Malo"
et, pour les amateurs de faune aquatique, à celles sur les plongées.