Astronotus spp
Synonyme / nom commercial : Astro, Oscar. Le genre Astronotus compte plusieurs espèces décrites au statut parfois incertain : A. crassipinnis, A. ocellatus, A. rubrocellatus, A. zebra  ainsi que diverses espèces non décrites. Les poissons que l'on trouve dans le commerce sous le nom de A. ocellatus étant d'origine douteuse, je préfère étendre cette fiche au genre.

Origine : Amérique du sud : le genre est largement réparti depuis le Pérou (Ucayali), tout le long de l'Amazone, les Guyanes, l'Orénoque etc...

Taille :  peut atteindre une trentaine de centimètres

Différenciation sexuelle : aucune

Variabilité : les poissons que l'on trouve dans le commerce n'ont plus de rapport avec les poissons naturels. On en arrive à trouver des albinos, des voile, des "cuivre" etc, etc. Il est quasiment impossible de trouver un poisson "sauvage".

Maintenance : sa taille ne permet pas la maintenance dans un petit volume. Un bac de 500 litres est un minimum pour un couple adulte et formé. Il faut savoir que ces poissons grandissent très vite et le bac de 200 litres devient rapidement beaucoup trop petit. Il n'est pas cohérent de trouver ces poissons aussi facilement dans le commerce dans la mesure où peu d'aquariophiles peuvent leur octroyer une demeure décente. Le décor sera constitué de roches et racines. La qualité de l'eau n'a que peu d'importance avec les sujets issus des élevages industriels.

Cohabitation : compte tenu de son appétit et de son comportement relativement placide, il faut envisager la cohabitation avec des espèces de grande taille mais peu agressives.

Alimentation :  TOUT !

Reproduction : Pondeur sur substrat découvert. La femelle dépose les oeufs sur un support généralement plat : pierre, racine... Après l'éclosion les larves sont déplacées dans des cuvettes creusées dans le substrat. Les jeunes sont nourris de naupies d'artémias. Leur croissance est assez rapide et leur nombre très élevé (parfois plusieurs milliers). Il faut en tenir compte pour envisager l'élevage.

Remarques : avant de se procurer ce poisson attachant il convient de bien réfléchir à la demeure que l'on peut leur offrir si on ne veut pas se retrouver avec un aquarium peuplé d'un seul et unique spécimen.
 


 
Astronotus cf ocellatus
Astronotus cf ocellatus

Il pourrait s'agir de la même espèce que ci-dessous.

Astronotus sp Orenoque.
Ces trois photos faites à l'aquarium de la Porte Dorée (Paris) semblent correspondre à l'Astro de l'orénoque dans le livre de Werner et Stawikovski (1998).
L'identification n'est donnée qu'avec la plus extrême réserve.


Astronotus sp
forme semblant proche de celle du Rio Paru

Aquarium de Trouville
 

Club aquariophile de Vernon
Aquarium Paris - Trocadéro
Aquarium Paris - Trocadéro
Diverses variétés "travaillées"






Micro Zoo
Saint-Malo, 2020

Micro Zoo
Saint-Malo, 2020

Micro Zoo
Saint-Malo, 2020