Pterophyllum scalare (Lichtenstein, 1823)

 
Synonyme / nom commercial : scalaire
 

Origine : Amérique du Sud , bassin de l'Amazone. Vaste répartition, il est possible que certaines formes constituent des espèces distinctes.

Taille :  15 cm de long mais parfois plus de 20 cm de haut .

Différenciation sexuelle : aucune

Variabilité : il existe des variations au niveau des formes naturelles, comme la présence de marques mélaniques jaunes ou rouges. Les formes artificielles ne correspondent en rien (sauf pour la forme, et encore !) aux formes naturelles.

Maintenance : Le scalaire est certainement un des Cichlidés les plus faciles à maintenir en aquarium, du moins pour les formes d'élevage. Un aquarium de 150 à 200 litres suffit pour maintenir 4 à 5 sujets, la seule exigence étant constituée par la hauteur d'eau qui doit être au moins de 50 cm pour lui permettre de déployer ses nageoires dorsale et anale en toute quiétude. Si vous souhaitez le maintenir dans un aquarium reconstituant son milieu naturel, vous lui offrirez un grand bac décoré de nombreuses racines et branchages formant des entrelacs dans lesquels il se sentira en sécurité, des plantes rubanées apporteront une touche de verdure. Les scalaires aiment se tenir au milieu de ces abris dans lesquels ils se sentent en sécurité.  L'eau sera assez douce avec un pH légèrement acide à neutre mais les scalaires issus des élevages sont assez peu exigeants. Par contre, pour les sujets sauvages, il sera nécessaire d'être beaucoup plus vigilant sur la qualité de l'eau.

Cohabitation : Poisson relativement calme le scalaire sera maintenu en compagnie d'espèces ayant également un comportement peu agressif. Dans ces conditions, il n'hésitera pas à évoluer en pleine eau. Dans un grand bac, un banc de scalaire en compagnie d'un banc de Characidés est ainsi du plus bel effet. Il pourra facilement cohabiter avec des Characidés, des Corydoras ainsi que d'autres Cichlidés peu agressifs comme  les Apistogramma ou les Laetacara.

Alimentation : ils acceptent facilement les paillettes, artémias et vers de vase. Toutefois, s'agissant d'une espèce calme et aux déplacements relativement lents, il faudra bien veiller à ce que d'éventuels cohabitants plus rapides ne leur chapardent pas tout sous le nez. Dans ce cas il suffit de faire deux distributions consécutives, les scalaires s'alimenteront lors de la deuxième alors que les autres espèces seront gavées. L'alimentation doit être variée pour mener à la reproduction.

Reproduction : La reproduction des formes d'élevage n'est pas très difficile, par contre celle des formes (ou espèces) sauvages est beaucoup plus problématique. Ce sont des pondeurs sur substrat découvert qui déposent leurs œufs sur des supports verticaux, fréquemment des racines ou des feuilles larges. Le couple doit se choisir librement au sein d'un groupe. Il pourra ensuite être isolé pour la reproduction. Un couple harmonieux surveille attentivement les œufs puis les larves. Celles-ci sont fréquemment déplacées par les parents jusqu'au stade de la nage libre. La reproduction de sujets sauvages ne pourra s'envisager que dans une eau extrêmement douce et acide, les formes d'élevages étant moins délicates.

Brésil
Origine inconnue
Origine inconnue
P. cf scalare
Surinam
Rio Negro
Rio Negro
Manacapuru 
en bac de vente donc peu coloré
Manacapuru 
en bac de vente donc peu coloré
Manacapuru 

Aquarium de la Porte Dorée - Paris
12/2021


Manacapuru 

Aquarium de la Porte Dorée - Paris
12/2021

Origine inconnue
Association Aquariophile Vernon