Retour sommaire "Orchidées"
Sortie en Brenne

31 mai & 1er juin 2021




J'étais déjà allé en Brenne mais ça commençait à dater (2003) et je n'avais que des diapos de la Dactylorhiza endémique : Dactylorhiza brennensis. J'ai donc rapidement décidé une virée le 31 mai et 1er juin pour la revoir.

D'abord des D. fuchsii/maculata, sur les bords de fossés humides.




D. brennensis est un petit Dactylorhiza, ayant une répartition très limitée dans les marais de la Brenne. Il pourrait être d'origine hybridogène, sous espèce de D. elata ? introgressé par praetermissa ?

Je ne me prononce pas ; toujours est-il qu'il me semble bien particulier.












J'ai trouvé ce qui me semble un hybride entre brennesis et fuchsii/maculata : feuilles nettement tachetées, éperon plus long, labelle marqué de lignes plus intenses.



J'ai aussi fait une observation pour moi très banale, D. praetermissa (à droite),  qui n'est, semble-t-il d'après Olivier Marchand, pas si banale que ça puisque l'espèce ne serait pas répertoriée à moins de 50 kms !!! Mais lui-même avait assimilé cette plante l'année dernière à D. elata. Le doute subsiste donc mais pour moi c'est praetermissa.





J'ai aussi voulu revoir Gymnadenia pyrenaica à Chaumussay mais j'ai été incapable de retrouver le site. Par contre un beau talus abritait des singes, militaires et pourpres qui semblent bien se plaire et se mélanger.



A Rosnay j'ai trouvé une zone abritant des milliers de Serapias lingua, je pense n'en avoir jamais vu autant d'un seul coup.



et, quelques bricoles






Merci à Jules etsesorchidées et à Olivier Marchand pour leurs indications.



© Philippe Burnel 2021