Retour à la liste des espèces
 
Ophrys apifera
Ophrys abeille


 
Basse-Normandie
Haute-Normandie

L'Ophrys "abeille" est relativement courant en Normandie.

Il fleurit tardivement, de fin mai à fin juin et occupe des milieux assez variés : pelouses, talus etc.. Le néophyte pourra le confondre avec O. fuciflora mais les gibbosités très marquées et l'appendice peu apparent, car replié sous le labelle, aideront à l'identification.

Son aptitude à se reproduire par autofécondation a permis l'apparition d'une grande variété de formes 




 
Sur cette photo on remarque parfaitement les caractéristiques de l'espèce :







- Bec du gynostème allongé, en S
 

- Pollinies se détachant très tôt
 

- Gibbosités importantes
 

- Labelle arrondi, rabattu
 

- Appendice rabattu sous le labelle, orienté en arrière
 

 


Les rosettes apparaissent tôt en saison, avant la fin de l'année précédente. Ici des rosettes photographiées début février, elles ne fleuriront que en mai/juin




 
Gros plan sur l'autogamie

Ophrys apifera  est une espèce réputée pour son autogamie,
c'est à dire que la fleur est capable d'assurer seule sa fécondation.

Au départ, les pollinies sont fixées sous le gynostème, les caudicules commencent à se décoler

Les pollinie se détachent, seulement reliées par les caudicules.

Les caudicules,fins et souples, permettent au pollen d'entrer en contact avec la cavité stigmatique.


 

Ici une pollinie est encore fixée sous le gynostème alors que l'autre est déjà collée au stigmate


 

Gros plan sur l'auto-fécondation/


 

Les deux pollinies sont maintenant collées au stigmate.

© 2008 Ph.Burnel
 
 

Certaines des photos de la série ci-dessus ont été publiées dans le Numéro Hors Série de mars 2012
du magazine Science & Vie