Retour à la liste des espèces
 
Dans son Atlas publié en 1997, Michel Démares recensait 5 espèces présumées disparues dans la région Haute-Normandie.

Depuis, deux d'entre elles ont été retrouvées : Liparis loeselii en 1999 et Anacamptis coriophora en 2004.
Ces deux espèces sont d'ailleurs les seules de notre région à bénéficier d'une protection nationale.
Une troisième, la Spiranthe d'été, également protégée au niveau national, est connue dans la Manche, mais n'a pas été retrouvée en Haute-Normandie où elle était présente notamment dans le marais Vernier.

Epipactis purpurata était indiqué en "statut incertain", c'est à dire que les plantes observées appartenaient certainement à une autre espèce et qu'il y a donc eu erreur d'identification. On sait maintenant que cette espèce est bien présente chez nous avec deux découvertes : Seine-Maritime en 2004 et Eure en 2009

Sur la base de l'Atlas de 1997 il reste donc à rechercher : Pseudorchis albida et Cypripedium calceolus.

Une autre espèce présente autrefois en Basse-Normandie est considérée maintenant comme disparue: Hammarbya paludosa.


Photos : Col des Saisies (73) et col de Balme (74)

Pseudorchis albida





Pseudorchis albida a été signalée près de Rouen par Le Turquier Delonchamp en 1816 ("Paturages de Saint Aignan"). Passy de Courteilles la cite dans le sud de l'Eure et Brouard (1820) dans le secteur de Brionne.
Signalée comme disparue par P. Jacquet dans les départements de l'Orne, Manche et Calvados. 

La dernère station, aujourd'hui semble-t-il disparue,  se touvait près d'Alençon, en forêt d'Ecouves
 

Cette espèce ne se rencontre plus guère de nos jours que dans les zones montagneuses.
 

 
Cypripedium calceolus
Sabot de Vénus
 

Signalé en forêt d'Eu en 1803 par Boucher de Crèvecoeur puis par divers auteurs 

Soyons réalistes, il y a fort peu de chance de la revoir chez nous.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Photos : Côte d'Or,  mai 2009



 

Hammarbya paludosa
Malaxis des marais
Hammarbya paludosa  ne semblait pas connue jusque là en Normandie ???

Un ouvrage récent de  de Catherine ZAMBETTAKIS et  Michel PROVOST : "Flore rare et menacée de Basse-Normandie" (Ed. In Quarto - 2009) signale toutefois la présence ancienne de cette espèce en Basse-Normandie. Présence non signalée toutefois depuis maintenant plusieurs décennies.

Monsieur Thomas Bousquet, responsable pôle flore pour le territoire de la Basse-Normandie au Conservatoire Botanique de Brest a bien voulu nous apporter quelques précisions :

* H. Des  Abbayes (1878-1974) dans sa flore du Massif armoricain indiquait sa présence dans la Manche (marais de Gorges), la région d'Avranches. Et dans l'Orne, Marais de Buhéru en Gandelin.

* A. De Brébisson l'indiquait dans sa flore de la Normandie dans l'Orne aux environs de la Trappe 

* Je sais que plusieurs stations y ont été redécouvertes par Gaston et Jeanne Moreau dans ce secteur dans les années 1950. Cependant ces observateurs m'ont dit l'an dernier que le milieu s'était totalement fermé, boisé ou que les tourbières ont été transformées en étangs. L'espèce y a donc disparu depuis les années 1980. J'ai fait un peu de prospection l'an dernier et en effet le milieu  n'est plus du tout favorable à l'espèce.

* L. Corbière dans sa nouvelle flore de Normandie indique l'espèce dans la Manche (marais de Gorges) et dans l'Orne à la Trappe et à Beaufai.

Le Malaxis des marais a encore des stations très importantes dans le centre de la Bretagne mais le milieu est très fragile, les visites y sont donc très restreintes